top of page
Rechercher

Changez de posture ! Exercice pour gagner en assurance

Dernière mise à jour : 25 avr.

Voyage au cœur des neurosciences, destination Confiance en soi



Un marquage à la craie sur le sol "you got this"


Il y a quelques années, mon médecin m’a recommandé un podologue-postural pour me faire faire des semelles orthopédiques. J’en avais besoin à la suite de tendinites à répétition et mal de dos récurrents lors de mes entraînements en course à pied. A la fin de la consultation, mon podologue me tend ma nouvelle paire de semelles orthopédiques et me propose de les essayer. Il ajoute : « vous verrez, cela va améliorer votre confiance en vous ». Très dubitative sur le moment (comment une paire de semelles peut influencer ma confiance en moi ??), mais néanmoins très intéressée, ayant en effet une difficulté à cette époque à me sentir confiante, je commence les recherches. C’est à ce moment-là que j’ai plongé dans l’univers fascinant des neurosciences et des connexions corps-esprit.


Je propose dans cet article de décrire et d’expliquer la Posture de Puissance, à partir de mes recherches, de ma formation en préparation mentale pour sportifs, et des témoignages de mes client-e-s en tant que coach professionnel en entreprise, spécialisée dans la gestion du stress et la confiance en soi.


La Posture de puissance

La posture de puissance, c’est se tenir debout avec les bras ouverts ou les mains sur les hanches, pendant 3 minutes. Ces 3 minutes ont un impact significatif sur notre état mental. Les études en neurosciences ont démontré que ces postures déclenchent des réponses physiologiques et hormonales qui influencent notre confiance et notre perception de soi. Ces découvertes ont permis une avancée considérable dans les techniques d’accompagnement des personnes : un changement dans la posture corporelle engendre des mouvements bioénergétiques et hormonaux, qui déclenchent des réactions physiologiques et émotionnelles, qui elles-mêmes arrivent jusqu’à notre cerveau pour influencer nos pensées et donc nos réactions et comportements. N’est-ce pas formidablement puissant ?


Lorsque nous adoptons une posture de puissance, notre corps libère des hormones telles que la testostérone, associée à la dominance et à la confiance, et diminue le taux de cortisol, l'hormone du stress. De plus, la dopamine, un neurotransmetteur lié au bien-être et à la motivation, est également libérée en plus grande quantité, renforçant ainsi notre sentiment de confiance en nous-mêmes.



neurone du cerveau


Une technique éprouvée dans le milieu sportif

Dans le monde du sport de haut niveau, la préparation mentale joue un rôle crucial dans la performance des athlètes. En enseignant aux sportifs l'importance de la posture de puissance avant une compétition ou un entraînement, les préparateurs mentaux les aident à accéder à un état mental optimal. En se sentant physiquement puissants et confiants, les athlètes peuvent libérer leur plein potentiel sur le terrain ou sur la piste. Lorsque vous regardez un match de football, faites attention à la posture d’un joueur ou d’une joueuse de football avant un tir au but par exemple : observez son dos droit, son regard déterminé, son torse bombé, l’activation de sa musculature. On peut facilement imaginer aussi qu’ils se répètent des mots ou des phrases mentalement pour booster encore plus leur confiance.



Joueur de foot en position de Peak State


La technique du « faire comme si »

Et si on importait cette technique dans le monde de l’entreprise ? Que ce soit avant une réunion importante, un entretien d'embauche ou même simplement pour se sentir mieux dans sa peau, prendre quelques instants pour adopter une posture ouverte et puissante peut faire une réelle différence dans notre confiance et notre attitude.

 

Voici la marche à suivre :

Posez-vous la question : « si j’étais en confiance, comment je me sentirais ? Comment je me tiendrais ? » Conscientisez chaque petit détail de votre physiologie lorsque vous vous sentez en confiance : position du corps, ressenti, regard. L’important est d’être capable de reproduire cet ensemble : pensez à votre port de tête, à votre regard assuré et droit devant vous, pensez à vos épaules dégagées, à votre buste droit. Pensez aux gestes que vous effectuez : des gestes sûrs. Pensez à votre respiration : vous respirez amplement depuis votre cage thoracique. Pensez enfin à votre tonus musculaire, sentez l’énergie qui monte. En somme il vous faut littéralement entrer dans la peau de la personne confiante que vous souhaitez être.

Vous pouvez associer votre posture corporelle à une phrase, une image ou un geste qui symbolise cette confiance en vous (c’est ce qu’on appelle un ancrage, en P.N.L., Programmation Neuro-linguistique).

Idéalement, entraînez-vous d’abord chez vous, plusieurs fois. Ainsi, le jour J, avant votre réunion ou votre entretien, il sera beaucoup plus facile de rappeler cette posture corporelle de confiance.

Dans mes accompagnements, je propose, si le besoin s’en fait sentir, des exercices guidés, spécifiques, issus de la préparation mentale et de la P.N.L. Ces exercices vous permettent de ressentir cette confiance en vous physiquement, de trouver l’ancrage qui vous parle le mieux, pour un effet boost immédiat et durable.



Homme sur la plage


Témoignages

Au cours de mon parcours professionnel de management, et chez les personnes que j’ai eu la chance d’accompagner en tant que coach, le constat est sans appel : en situation délicate, commencer par respirer profondément et réajuster sa position. Je l’ai expérimenté en réunion, lorsque je n’étais pas à l’aise face à mes interlocuteurs, lorsque j’hésitais à prendre la parole, de peur de me tromper, ou d’enfoncer une porte ouverte. Je me dandinais sur ma chaise. Même si c’est contre-intuitif, à ce moment précis, se repositionner sur sa chaise, redresser son dos, respirer, dégager les épaules, bomber le torse, affûter son regard, se recentrer sur soi, sur son objectif et sur son intention. Se répéter au moins 5 fois de suite son mantra, sa phrase puissante. Par exemple : « je suis un manager compétent dans mon domaine et à l’écoute de mes équipes ».  Et laissez-vous guider …


L’archer

Imaginez un archer : comment arrive-t-il à viser juste, en plein milieu de la cible ? Il ne se précipite pas pour décocher sa flèche. Il commence par se poser, se positionner, respirer, ajuster chaque centimètre de sa posture corporelle, et centrer sur sa cible. Ensuite il tire. Cette image vous parle-t-elle ?



Archer


Acquérir la compétence « Confiance en Soi » avec la posture de puissance

Je suis intimement persuadée quand dans un échange entre 2 personnes, au-delà des mots, des phrases, de la voix, des gestes, du langage corporel, les inconscients se connectent également et transportent leurs propres messages. S’il y a un décalage entre ce que vous dites et ce que vous pensez, il y a un risque que le message contradictoire soit perçu par la personne qui reçoit, et soit donc totalement inefficace. Je reçois souvent des femmes qui éprouvent des difficultés à s’affirmer au travail lorsqu’elles sont entourées d’hommes. Lorsqu’elles sont face à un interlocuteur masculin, elles ont des pensées limitantes de type « il doit penser que je suis moins compétente parce que je suis une femme », « il se croit supérieur », « tout est plus facile pour lui ». L’exercice que je leur propose est de modifier leur système de croyances afin d’avoir le parfait alignement entre ce qu’elles montrent et disent, et leurs pensées profondes.  L’objectif, donc, est d’être convaincu-e soi-même pour pouvoir convaincre les autres. Dans l’exercice du « faire comme si », il est primordial de vivre complètement la posture souhaitée et d’être persuadé-e d’avoir cette compétence de confiance en soi. Il faut adopter l’état d’esprit souhaité, et pas seulement le simuler.


Reprenons la métaphore du sportif : le sportif souhaite améliorer son geste technique. Il regarde un vidéo d’un champion dans le domaine, et décortique au millimètre son geste. Après plusieurs visionnages, le sportif a une idée mentale très précise et timée du geste technique à accomplir. Ensuite, dans l’étape cruciale qui suit, le sportif visionne de nouveau la vidéo mais cette fois-ci en se mettant à la place du champion, en s’identifiant à lui, en essayant de retrouver les sensations que le champion éprouve, les pensées qu’il peut avoir en effectuant son geste. C’est le même apprentissage pour la compétence de confiance en soi : nous allons chercher comment la confiance en soi se traduit dans une situation professionnelle précise en termes de gestes, comportements, réactions. Et nous allons chercher également aussi quelles sont les sensations, ressentis et pensées qui l’accompagnent. La posture, c’est tout cela à la fois.

En coaching, nous faisons en quelques séances ce travail d’aller chercher l’ensemble des ressources de la personne, qu’elles soient corporelles, mentales ou émotionnelles. Il est parfois nécessaire, par conséquent, de changer sa perception des choses, de changer son système de croyances, ses grilles de lecture de l’environnement.


Si vous avez testé cet exercice de posture de puissance, je vous invite à partager vos expériences en commentaire ci-dessous !



Pour en savoir + sur les techniques de préparation mentale : prenez RDV avec moi pour analyser votre situation et vos besoins.


Cécile Lambert,


Photo de Cécile Lambert

J'accompagne les équipes et organisations à se transformer,

J'accompagne les transformations individuelles vers une meilleure écologie de soi.




Coach professionnelle certifiée HEC Paris

Certifiée en préparation mentale, accréditée à la méthode ECO2A®️

Certifiée en Intelligence Emotionnelle au Centre de l'Intelligence Emotionnelle


Logo de One Extra Mile




11 vues0 commentaire

Comments


bottom of page